L’entretien général du chat

Posted on

La litière

Indispensable en appartement et recommandé en maison quand le chat sort, ce lieu d’aisance est bien la seule contrainte imposée par le chat. Et pour les chats d’appartement, contrairement aux chiens, le bac à litière suffit, il n’est pas nécessaire de nous sortir.

Utilisez un bac plastique (vendu en grande surface, animalerie ou en ligne) ou une « maison toilette ». Elle protège des odeurs et laisse plus d’intimité et de tranquillité au chat.

Un grand choix de litières est proposé dans le commerce. Minérale, elle doit avoir un pouvoir absorbant de 80 à 120%. Un sac de 5kg permet 15 jours d’utilisation pour un chat (le bac doit être rempli avec une épaisseur de 4cm). Certaines sont parfumées mais les plus performantes contiennent un destructeur d’odeur breveté. Il existe aussi des désodorisants sous forme de poudres ou des aérosols.

A noter : Certains chats refusent les litières minérales et exigent des litières végétales (disponible aussi dans tous les commerces).

Il faut nettoyer le bac régulièrement à l’aide d’une pelle prévue à cet effet. De plus, il faut désinfecter le bac et le rincer abondamment. Votre matou vous remerciera

 

Les griffes

Les griffes du chat sont rétractiles, elles ne s’usent pas. Il est donc nécessaire pour le chat de faire ses griffes, ce qui peut occasionner de petits dégâts dans la maison.

Vous pouvez les épointer (environ tous les 2 mois) en respectant impérativement la zone vascularisée qui apparaît rosée à travers la griffe transparent. Il existe des coup-griffes spécifiques sur le marché.

 

Les dents

Les 26 dents de lait sont remplacées par une dentition d’adulte entre le 3ème et le 6ème mois :

  • Minuscules incisives serrées les une contre les autres,
  • Canines acérées, les véritables « armes » et,
  • Molaires puissantes pouvant broyer les os

Après trois ou cinq ans, l’examen sur la dentition du chat peut mettre en évidence la présence de tartre (plaque brunâtre sur les dents). Il s’insinue sous la gencive et peut l’irriter. Le tartre peut aussi abriter des microbes responsables de la formation de la fermentation (mauvaise haleine). Lorsqu’il s’est accumulé, un détartrage sous anesthésie générale par un vétérinaire s’impose.

Ces soins dentaire sont essentiels pour préserver les dents de votre animal mais aussi lui éviter des infections (néphrites). Les croquettes contribuent à une bonne hygiène dentaire.

Les yeux

Ils sont le reflet de la bonne santé du chat. Ils peuvent être le siège de diverses affections, la couleur de la conjonctive peut te renseigner. Celle-ci est normalement rose.

  • Pâle : anémie
  • Jaune: ictère (jaunisse, hépatite)
  • Rouge : conjonctivite

 

En principe, un chat ne pleure pas, les larmes sont drainées vers les fosses nasales par le canal lacrymal. En revanche, l’obstruction de ce petit canal ou l’excès de larmes peuvent entraîner un écoulement brunâtre collé aux poils longs du nez (fréquent chez les Persan et chez les chats à face aplatie en général). Un nettoyage plus régulier s’impose alors. Il faut utiliser une lotion antiseptique spéciale sous les conseils du vétérinaire et une compresse.

Le chat possède une membrane nictitante, troisième paupière, dans l’angle de l’oeil qui le balaie transversalement. Rarement visible, elle peut inquiéter le propriétaire si elle recouvre une grande partie de l’oeil. Elle est alors signe d’une mauvaise santé (maladies virales, diarrhées…) , des perturbations ou plus simplement une grande fatigue.

Le poil

Si le chat vit en appartement, il perd ses poils toute l’année et en plus grosse quantité deux fois par an (pendant la mue).

Les chats vivant dehors ne les perdent que pendant ces périodes de mue (au printemps et au milieu de l’automne). Si votre compagnon est un animal à poils longs (angora), vous devez le brosser régulièrement pour le débarrasser des poils morts et éviter les noeuds. S’il est à poils ras, vous pouvez aussi le brosser de temps en temps. Certains chats vont apprécier cette séance de coiffure, d’autres vont être plus retissant. Mais elle est quand même nécessaire pour éviter d’ingérer les poils mort durant la toilette.

Les oreilles

 

Si votre compagnon est habitué à sortir, vous devez être habituée à examiner ses oreilles. En plus des plaies dues à des bagarres et entraînant souvent des abcès, il peut développer des otites (principalement parasitaires). Le conduit auditif est encombré par des sécrétions brunâtres et malodorantes. Il se gratte vigoureusement avec les membres postérieurs. Ces infections étant très douloureuses, il faut consulter très rapidement un vétérinaire.

Vous pouvez nettoyer les oreilles en utilisant des lotions antiseptiques ou des laits dermatologique spécialement conçus pour les matous. Il faut installer le produit dans le conduit auditif et masser de haut en bas pour le faire pénétrer.